Présenté par La Course de l'Armée du Canada
Actualités

La Course de l’Armée du Canada

Vous voulez relever un défi tout en faisant une différence pour la communauté militaire canadienne? Ne cherchez pas plus loin, inscrivez-vous à la Course de l’Armée du Canada de 2024, présentée par BMO.

10 athlètes québécois aux Championnats de course en montagne et en sentier

Athlétisme Canada a dévoilé la liste des 18 femmes et 20 hommes qui représenteront le pays aux deuxièmes Championnats du monde de course en montagne et en sentier, qui se tiendront à Innsbruck-Stubai, en Autriche, du 6 au 10 juin 2023. Du nombre, 10 proviennent du Québec.

Les Québécois à surveiller

  • Rémi Leroux (Candiac)
  • Samuel Poher (Québec)
  • David Jeker (Montréal)
  • Jean-Philippe Thibodeau (Victoriaville)
  • Anselme Poher (Hatley)
  • Lindsay Webster (Sutton)
  • Anne Marie Comeau (St-Ferréol-les-Neiges)
  • Mélodie Gilbert (Bromont)
  • Mylène Sansoucy (Québec)
  • Sarah Bergeron-Larouche (St-Ferréol-les-Neiges)

Les championnats, organisés en tandem par l’International Association of Ultrarunners, l’International Trail Running Association et la World Mountain Running Association, avec le support de World Athletics, comprendront dix courses dans les Alpes autrichiennes et offriront une bourse totale de 66 000 euros.

L’entraîneur en chef de l’équipe canadienne, Adrian Lambert, a déclaré que le processus de sélection de l’équipe était le plus élevé qu’il ait connu en 15 ans. « Cette année, nous avons reçu le plus grand nombre de candidats pour une équipe nationale canadienne de course en montagne et de sentier que j’aie jamais vu depuis mon implication dans ce sport. Nous sommes très enthousiastes à l’idée de voir comment cette équipe va se débrouiller. »

Les athlètes canadiens participeront à neuf des dix épreuves : la course en montée verticale (parcours de 7,3 km avec plus d’un kilomètre de dénivelé), la course classique en montée et en descente (13,7 km avec 720 m de dénivelé), la course classique en montée et en descente U20 (6,7 km avec 360 m de dénivelé), ainsi que les courses en sentier courtes (45 km) et longues (85 km) pour les hommes et les femmes.

Historiquement, les deux championnats étaient organisés séparément. Les championnats du monde de course en sentier sont organisés depuis 2004. Les championnats du monde de course en montagne, quant à eux, sont couronnés depuis 1985, Innsbruck ayant accueilli plusieurs épreuves en 1990, 1996 et 2002 respectivement. Cette année, les courses pour le titre se dérouleront dans certains des endroits les plus pittoresques des Alpes, avec des vues sur le glacier de Stubai et le long de la Nordkette, la chaîne de montagnes emblématique qui domine Innsbruck.

« Pour se préparer à des ascensions et des descentes difficiles, la meilleure approche consiste à s’entraîner dans ces conditions, a dit Lambert. Les athlètes qui ont la chance de vivre dans les montagnes ou à proximité peuvent s’entraîner spécifiquement en montagne pour se préparer à l’Autriche. Pour les athlètes qui s’entraînent dans des environnements plus plats, deux des aspects clés d’une course de sentier ou de course en montagne sont la capacité à monter en puissance – et à récupérer – dans les montées raides, ainsi que la capacité à survivre dans les descentes rapides et techniques sans se détruire les jambes. »

Lors des tout premiers championnats de montagne et sentier, qui ont eu lieu l’an dernier à Chiang Mai, en Thaïlande, l’équipe canadienne a obtenu les meilleurs résultats dans la course en montée classique, où Alex Ricard et Rémi Leroux ont terminé respectivement 10e et 14e. Kerri Labreque, quant à elle, s’est classée 30e chez les femmes. Les trois athlètes représenteront à nouveau le Canada cette année. Ricard, que Lambert considère comme l’un des meilleurs grimpeurs au monde, a déclaré que son résultat en Thaïlande l’avait rendu enthousiaste et désireux de défier à nouveau les meilleurs coureurs. « Le parcours et l’environement que nous allons avoir en Autriche ressemblent au type de sentier sur lesquelles je m’entraine à l’année, ce qui je crois sera à mon avantage. Mes objectifs sont de réaliser un top 8 sur le Vertical et un Top 15 sur le Up & Down. »

L’équipe canadienne comprendra également une liste de nouveaux venus impressionnants, dont Nick Elson, champion du Squamish50 et détenteur du record du parcours, Anne-Marie Comeau, athlète olympique de ski de fond en 2018, et Lindsay Webster, vainqueur de la Schlegeis 3000 Skyrace.

Lambert a déclaré que Webster, bien qu’elle soit relativement nouvelle-venue au monde de la course en sentier, est déjà connue comme l’une des meilleures coureuses de course à obstacles (OCR) au monde. « Elle commence également à s’imposer comme une coureuse de sentier avec laquelle il faut compter, puisqu’elle a récemment remporté une course de Skyrunning en Autriche en 2022, ce qui signifie qu’elle a fait ses preuves dans les Alpes autrichiennes », a-t-il déclaré.

 

Source : Communiqué Athlétisme Canada