7 Résultats pour auteur: Jean-François Harvey

Course à pied vs cyclisme

Si vous êtes de ces coureurs qui ne sont pas aussi doués sur deux roues que sur deux pieds, on vous a probablement déjà donné l’explication suivante : la course et le vélo ne travaillent pas les mêmes muscles. Est-ce vrai ? Partiellement. En réalité, plusieurs muscles semblables sont sollicités, mais d’une ... Afficher plus...

Courir les bras allongés?

On considère depuis longtemps que, d’un point de vue énergétique et naturel, il est mieux de courir coudes fléchis et de marcher bras allongés. L’équipe de recherche harvardienne menée par Andrew Yegian s’est intéressée à la question. Ses résultats démontrent sans surprise un coût énergétique de 11 % ... Afficher plus...

Le masque, un nouvel accessoire ?

Depuis la fin des années 1960, les nombreux effets de l’entrainement en altitude ont été bien démontrés – ne citons que l’augmentation du nombre de globules rouges. Les stages en altitude sont entrés dans la culture des athlètes élites, et ceux qui rechignent à gravir les montagnes se servent de tentes ... Afficher plus...

Watt?

En cyclisme, les capteurs de puissance sont utilisés depuis des années. Il n’est pas rare d’entendre plusieurs fois le terme watt au gré d’une conversation entre deux cyclistes. Et dans le cas des professionnels, on ne s’interroge pas : leurs pédaliers sont tous équipés de capteurs. Arriver à quantifier cette ... Afficher plus...

Dur pour le dos ?

Qui n’a pas déjà entendu : « Moi, je ne cours pas, c’est bien trop dur pour le dos », ou bien : « Mon dos est trop fragile, la course, ce n’est pas pour moi. » En raison de ses impacts répétés, la course est perçue par certains comme une activité néfaste pour la colonne vertébrale. Il faut dire que ... Afficher plus...

Le mythe du 180 pas par minute

À l’occasion des Jeux olympiques de Los Angeles en 1984, le physiologiste de l’effort Jack Daniels observa les coureurs engagés dans les distances de 800 m jusqu’au marathon. Il nota qu’ils avaient une cadence d’au moins 180 pas par minute (ppm), allant jusqu’à 200 ppm. Sa principale interprétation fut que ... Afficher plus...

Tonifier ses muscles respiratoires

La science démontre clairement que la fatigue des muscles respiratoires amène une diminution de la performance à la course. Malgré cela, l’importance de la respiration demeure mal comprise par la majorité des coureurs, et les muscles respiratoires ne sont que très rarement considérés à leur juste valeur et ... Afficher plus...