7 Résultats pour auteur: Marc Gosselin

Le froid s’en vient

L’exposition au froid, que ce soit ou non durant un effort physique, a un effet significatif sur le métabolisme humain. Dès que le corps se refroidit en bas de 37 °C, on note un abaissement de la capacité cardiovasculaire maximale (VO2max) dû à l’incidence combinée de la diminution de la fréquence cardiaque ... Afficher plus...

La baguette magique

Chaque début de saison, vers la fin d’avril ou aux premiers jours de mai, quelques semaines avant la présentation du marathon d’Ottawa, je reçois à ma clinique des coureurs ayant un peu trop poussé la machine durant leur préparation à cette rencontre sportive printanière. Ces sportifs sont blessés et à la ... Afficher plus...

Course polaire

Nul besoin de courir dans la toundra pour expérimenter un froid polaire. Au Québec, il n’est pas rare que la température descende sous les –30 °C, et c’est sans compter le vent, omniprésent, qui peut aisément faire baisser le mercure en deçà de –40 °C. Il faut donc être adéquatement préparé à affronter ... Afficher plus...

Les périls de la surchauffe

Si on se fie aux scientifiques, ce n’est que le début. Pour le coureur nord-américain moyen, qui hiberne au minimum six mois sur douze, la chaleur est un défi de plus en plus présent et qui doit être pris au sérieux lorsqu’on se prépare à une course d’endurance estivale. Aujourd’hui, c’est le grand ... Afficher plus...

Point d’honneur sans douleurs ?

Maints podiums et médailles olympiques ont été obtenus au prix d’immenses douleurs, et il est reconnu que les plus grands athlètes ont une capacité supérieure à l’ignorer – même que certains disent l’apprécier. Alors, la douleur : amie ou ennemie de l’athlète ? Doit-on l’embrasser et en faire une ... Afficher plus...

Bien digérer sa course

Jour de course Pour certains, des symptômes se manifestent à l’étage supérieur : nausées, brûlements d’estomac, reflux gastriques et même vomissements. Pour d’autres, c’est l’intestin qui fait des siennes : crampes, ballonnements et diarrhées avec arrêts d’urgence ! Vous faites partie de ces gens ... Afficher plus...

Courir à pleins poumons

Aux derniers Olympiques, presque 7 % des athlètes disposaient d’un diagnostic confirmé d’asthme. Chez les cyclistes, le pourcentage augmentait à 17 %. Fait encore plus intéressant, les athlètes asthmatiques ont été deux fois plus nombreux à monter sur le podium. Certains prétendent qu’un avantage pourrait ... Afficher plus...