5 Résultats pour auteur: Maxime Bilodeau

S’entrainer en hiver, ça se peut

Ça frappe quelque part en novembre, entre deux jours gris où Galarneau ne daigne pas se montrer le bout du nez : le blues du triathlon. Le cafard, ce mélange de mélancolie et de nostalgie, constitue le principal symptôme de ce « mal » bien connu de ceux qui nagent, pédalent et courent au-dessus du 40e parallèle ... Afficher plus...

Moi, besoin d’un coach ?

Un coach ? Très peu pour moi ! Je suis mon propre entraineur, ce qui signifie que mes performances sportives m’appartiennent en propre. J’en tire une immense et sincère fierté depuis plus de quinze ans – cinq en ce qui a trait à la pratique du triathlon. Force est toutefois de constater que l’approche self-mad... Afficher plus...

Le triathlon en mode DIY

Ce n’est pas tous les jours que le lac Édouard fume. Ce matin-là de la mi-septembre, dans le parc national de la Mauricie, c’est pourtant le cas. À l’aube, un épais brouillard de condensation flotte au-dessus de la surface lacustre, gracieuseté du mercure qui a dégringolé la nuit précédente. La scène, bien ... Afficher plus...

Mon calendrier de course, ce champ de ruines

Ce printemps, j’avais rendez-vous avec la barre des trois heures au marathon. Mon humble Breaking3 – devait avoir lieu au Run Rock’n’Roll Washington D.C. le 28 mars dernier. Je me voyais débouler sur le National Mall au petit matin, pleins gaz entre les cerisiers en fleurs, le Capitole et les somptueux monuments à ... Afficher plus...

La course à pied à bout de souffle ?

Après la vague, le ressac. La progression fulgurante du nombre de participants à des courses organisées aux quatre coins de la planète est bel et bien chose du passé, tranche une étude menée par un chercheur danois. Avec l’appui de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), Jens Jakob ... Afficher plus...