Entraînement


L’échauffement et le retour au calme

L’échauffement L’échauffement est d’autant plus important que l’effort sera intense. Il vise à vous préparer sur les plans biomécanique, moteur, neuromusculaire, physiologique et psychologique, afin que votre rendement soit optimal dès les premiers instants d’un entraînement ou d’une compétition, et ce, sans qu’il y ... Afficher plus...

Le mythe du 180 pas par minute

À l’occasion des Jeux olympiques de Los Angeles en 1984, le physiologiste de l’effort Jack Daniels observa les coureurs engagés dans les distances de 800 m jusqu’au marathon. Il nota qu’ils avaient une cadence d’au moins 180 pas par minute (ppm), allant jusqu’à 200 ppm. Sa principale interprétation fut que les coureurs qui ... Afficher plus...

Vieillir et continuer à courir

La performance est déterminée en grande partie par des prédispositions héréditaires, mais également beaucoup par la qualité et la quantité d’entraînement. Une rupture importante se produit à partir de 45-50 ans (voir le tableau). Il est cependant possible de ralentir ce processus en s’entraînant. Le VO2 max affecté Dans ... Afficher plus...

De coureur à triathlète en passant par duathlète

Première chose : prendre en compte que, la course étant fort possiblement votre discipline forte, vous débuterez au bas de l’échelon dans les autres disciplines. Même si vous êtes un coureur vétéran, un certain apprentissage sera nécessaire, et peu de transfert autre que la capacité aérobie se fera dans les autres sports. ... Afficher plus...

Se fixer des objectifs

Déterminer des objectifs généraux Les objectifs généraux sont les grandes orientations de votre saison, c’est-à-dire qu’ils sont formulés en termes de participation à des compétitions. La première étape est d’établir un calendrier d’épreuves réfléchi. Quelques compétitions se feront sans préparation particulière ... Afficher plus...

Sortir de sa zone de confort

Durant ces entraînements précis, vous gérez le rythme avec aisance, et une sensation réconfortante d’accomplissement vous envahit une fois vos séances terminées. Si vous souhaitez maintenir vos acquis, continuez de fréquenter cette zone confortable. Pourquoi en sortir ? Vous avez atteint un plateau sur le plan de votre forme ... Afficher plus...

Fracture de stress tibial

C’est votre professionnel de la santé spécialisé dans les blessures sportives qui a établi puis expliqué le diagnostic. La fracture de stress de la crête tibiale postéro-médiale distale est une microfissure dans l’os du tibia, à la suite d’une répétition trop importante de stress mécanique. Fréquent chez les coureurs ... Afficher plus...

Tonifier ses muscles respiratoires

La science démontre clairement que la fatigue des muscles respiratoires amène une diminution de la performance à la course. Malgré cela, l’importance de la respiration demeure mal comprise par la majorité des coureurs, et les muscles respiratoires ne sont que très rarement considérés à leur juste valeur et entraînés en ... Afficher plus...

Les périls de la surchauffe

Si on se fie aux scientifiques, ce n’est que le début. Pour le coureur nord-américain moyen, qui hiberne au minimum six mois sur douze, la chaleur est un défi de plus en plus présent et qui doit être pris au sérieux lorsqu’on se prépare à une course d’endurance estivale. Aujourd’hui, c’est le grand jour : enfin le ... Afficher plus...

Le retour au jeu

Notre collaborateur François Lecot, kinésiologue et entraîneur depuis une vingtaine d’années, Christiana Bédard-Thom, psychoéducatrice, consultante en préparation mentale et candidate au doctorat en psychologie du sport, de même que la rédactrice en chef Marianne Pelchat nous éclairent sur la façon de mieux gérer ce retour... Afficher plus...