Trois idées lumineuses en entrainement

  • Adobe Stock

Dans chaque numéro de KMag, nos collaborateurs spécialistes de l’entrainement en course à pied proposent des idées lumineuses à adopter.

François Lecot, kinésiologue accrédité et entraineur certifié, suggère : 

Il est pertinent, même pour ceux qui carburent à l’adrénaline de la compétition, de périodiquement courir sans objectif. Cela permet de s’accorder une pause physique et mentale, voire de revenir aux sources. Traditionnellement, cette pause se situe en fin d’année. C’est la période de transition.

Félix-Antoine Lapointe, entraineur-chef des Équipes du Québec en athlétisme, suggère : 

Si vous souhaitez inclure des séances de fartlek à votre programme, n’hésitez pas à fractionner votre séance en deux ou trois blocs alternant avec une ou deux périodes de repos passif. Par exemple, accordez-vous de 2 à 3 minutes de repos complet entre deux blocs de fartlek de 20 minutes plutôt que de réaliser 40 minutes en continu.

Ève Crépeau, nutritionniste du sport, suggère : 

En plus de vous hydrater, les boissons sucrées vous fourniront une quantité appréciable de glucides sans pour autant vous couper l’appétit – un atout fort utile quand vient le temps de consommer une tonne de glucides. N’hésitez donc pas à inclure jus de fruits, thé glacé et autres boissons sucrées qui vous plaisent les jours avant un événement.

 

Vous souhaitez en apprendre davantage sur l’entrainement en course à pied, abonnez-vous au magazine KMag et ne manquez rien des trucs et conseils de nos spécialistes.