Présenté par La Course de l'Armée du Canada
Actualités

La Course de l’Armée du Canada

Vous voulez relever un défi tout en faisant une différence pour la communauté militaire canadienne? Ne cherchez pas plus loin, inscrivez-vous à la Course de l’Armée du Canada de 2024, présentée par BMO.

À base de plante

L’équipementier Reebok a dévoilé en décembre dernier ses premières chaussures de course à base de plante ; ces dernières seront en vente cet automne. Salomon commercialisera au printemps prochain une chaussure 100% recyclable. Et au sujet des lames de carbone à l’intérieur des semelles, la World Athletics a mis son pied à terre.

Le but de Reebok : éliminer l’utilisation de plastique dans leur confection. Ainsi, la semelle extérieure est fabriquée de caoutchouc naturel plutôt qu’à base de pétrole ; la semelle intercalaire, d’huile de ricin ; la semelle intérieure, de mousse d’algues ; la tige, de fibres d’eucalyptus. Les Forever Floatride Grow sont le résultat de trois années de recherche et seront commercialisées à partir de cet automne. Pour en savoir davantage.

Une chaussure 100% recyclable : la Index.01 de Salomon

Du côté de Salomon, on commercialisera au printemps 2021 une chaussure conçue pour être recyclée. La nouvelle Index.01 est fabriquée à 100 % en TPU (polyuréthane thermoplastique). En ce qui concerne la semelle, le défi était de trouver une matière à la fois recyclable et capable d’offrir le niveau d’absorption adéquat pour la course à pied. La solution : une mousse nommée Infiniride, composée principalement de TPU auquel on injecte de l’azote et que l’on peut broyer et recycler une fois que la chaussure arrive en fin de vie. Dans le but de prévenir la contamination des matières, la tige et la semelle sont reliées à l’aide d’une colle à base d’eau. Une fois la chaussure usée, les propriétaires de l’Index.01 pourront simplement se rendre sur le site web de la marque fondée à Annecy, en France, imprimer une étiquette d’expédition afin de renvoyer gratuitement les chaussures au centre de collecte le plus proche, ou encore déposer la paire dans l’un des points de collecte en Europe, en Amérique du Nord et en Asie/Pacifique. Les chaussures seront lavées et désassemblées, et chaque matière sera recyclée localement. Pour en savoir davantage.

Des chaussures haut de gamme pour tous ?

La World Athletics (ex-Fédération internationale d’athlétisme) a mis son pied à terre ! Dorénavant, et ce, jusqu’aux Jeux olympiques de Tokyo, elle mettra à la disposition des athlètes sans commanditaire les chaussures qui bénéficient des dernières avancées technologiques. Plus précisément les Vaporfly de Nike, commanditaire exclusif de certains athlètes, et dont les lames de carbone à l’intérieur de semelles procurent une sensation de propulsion à chaque foulée. À preuve les 31 podiums, sur une possibilité de 36 (hommes et femmes), occupés par des athlètes portant ces chaussures lors des six grands marathons de 2019. Après les JO de Tokyo, le groupe de travail initié par la World Athletics, qui comprend des représentants des fabricants de chaussures et de la Fédération mondiale de l’industrie des articles de sport, devra fixer des paramètres plus clairs en vue d’atteindre un plus juste équilibre entre l’innovation, l’avantage compétitif, l’universalité et la disponibilité. Source : Agence France-Presse