Présenté par La Course de l'Armée du Canada
Actualités

La Course de l’Armée du Canada

Vous voulez relever un défi tout en faisant une différence pour la communauté militaire canadienne? Ne cherchez pas plus loin, inscrivez-vous à la Course de l’Armée du Canada de 2024, présentée par BMO.

L’affaire est dans le sac

Le triathlon exige beaucoup de préparation et de matériel, surtout le jour de la course. Coup d’œil sur les articles à glisser dans son sac. En prime, mes petits trucs utiles.

Vêtements chauds d’avant et d’après-course

Petite serviette et bidon d’eau. Fonction : Se rincer après la course s’il n’y a pas de douche. Mon petit truc : J’emploie de la vaseline ou du shampoing pour faire disparaître les numéros inscrits au crayon-feutre sur mes bras et mes jambes.

Nourriture d’avant-course (barres, gels, boissons pour sportifs). Mes petits trucs : Je prends habituellement une barre une heure avant le départ, puis un gel quelques minutes avant le départ. Je garde ma bouteille de boisson pour sportifs à la main dans le but de penser à boire un peu plus.

Bonnet de bain fourni par l’organisation. Mon petit truc : Si l’eau est très froide, je porte un bonnet de bain en silicone sous celui fourni, la silicone étant un excellent isolant.

Puce de chronométrage. Si elle est remise le matin de la course, je la mets à ma cheville dès que je la reçois. Mon petit truc : Si je l’ai obtenue avant le jour de la course, je la porte dès mon lever, afin de ne pas l’oublier.

Combinaison isothermique (wetsuit). Mon petit truc : Si elle n’est pas permise mais qu’il fait froid, je la revêts pendant mon échauffement dans l’eau et l’enlève à la dernière minute afin de rester au chaud.

Baume antifrottement (body glide). Fonction : Retirer plus aisément la combinaison isothermique en en enduisant le cou et l’intérieur des manches et des chevilles. Mon petit truc : J’en étends dans mes chaussures de course dans le but d’y glisser mes pieds plus rapidement.

Casque et souliers de vélo, lunettes de soleil. Mon petit truc : Je place mes lunettes dans mon casque quand j’installe mon matériel dans la zone de transition : impossible alors de les oublier lorsque j’entame le segment vélo.

Ceinture de course. Fonction : Fixer le dossard. Mon petit truc : Je la range à l’intérieur d’un de mes souliers. Comme elle est portée uniquement à la portion course, je l’enfile juste avant de mettre mes chaussures de course, et ainsi je ne l’oublie pas.

Crayon-feutre noir. Mon petit truc : J’écris moi-même les numéros sur mon corps. Je gagne du temps et j’évite le stress inutile. Parce que cela varie d’une compétition à l’autre, il faut simplement regarder ce qui doit être indiqué sur les bras et les jambes (généralement, le numéro du dossard) et, parfois, sur le mollet (l’âge qui spécifie la catégorie).

Ruban adhésif. Fonction : Attacher les gels sur la potence. Mon petit truc : Je ne fixe que l’extrémité du gel avec le ruban ; ainsi, quand j’arrache la pochette, elle s’ouvre et je peux n’utiliser qu’une seule main.

Épingles à couche. Fonction : Fixer le dossard. Mon petit truc : Je m’en sers également pour la puce de chronométrage, m’assurant de cette façon que le velcro ne se détache pas durant la portion natation.

Chaussures de course à pied, chaussettes, casquette, montre GPS.

A ne pas oublier

Pompe. Si j’apporte mon vélo le matin de la course, je gonfle mes pneus à la maison avant de partir. Si je dois déposer mon vélo dans la transition la veille de la course, j’emprunte une pompe à un autre participant ou j’apporte la mienne. Mes petits trucs : J’effectue toutes ces tâches avant d’arriver sur le site ; ça évite du stress inutile et les oublis. J’huile aussi ma chaîne chez moi le matin de la course, pour la même raison.

Élastiques. Fonction : Maintenir les souliers de vélo horizontalement sur le vélo; c’est utile à ceux qui enfourchent leur vélo pieds nus et enfilent leurs souliers en roulant.

Crème solaire. Mon petit truc : Je l’applique seulement lors de triathlons longue distance (au-delà de 4 à 5 heures) et si le soleil est très présent, car elle bloque les pores de la peau et nuit à la transpiration, qui est nécessaire.

Petit outil multifonction comportant tournevis et clés Allen. Fonctions : ajustements de dernière minute et réparation de crevaisons.

Charles Perreault a été champion canadien junior et champion canadien de triathlon longue distance, et il est entraîneur dans ce domaine depuis plus de 20 ans.