Les fraises

  • Adobe Stock

S’il est un petit fruit qui annonce l’été au Québec, c’est bien la fraise ! Avec elles arrivent les longues vacances, les nombreux festivals (jadis… avant la Covid-19) et… la Saint-Jean-Baptiste !

À l’instar des pommes, il existe maintes variétés : Kent, Wendy, Chambly, Jewel… À chacune sa forme, sa couleur et sa saveur. Ma préférée ? La Bounty. Cette belle au cœur tendre ne tolère pas les longs transports et encore moins l’entreposage. C’est donc directement chez le cultivateur qu’il faut se la procurer. Savoureuse, juteuse et sucrée, elle s’écrase facilement, ce qui la rend parfaite pour les compotes et confitures mais catastrophique pour un shortcake !

Quelle que soit la variété, la fraise est riche en vitamine C et fournit son lot d’antioxydants, de polyphénols et d’autres substances phytochimiques qui protègent contre le développement de maladies dégénératives (cancer, Alzheimer, maladies cardiovasculaires, etc.). En outre, un bol de 150 g (environ 250 ml) renferme pas moins de 3 g de fibres.

Pour découvrir comment en consommer plus…lisez la suite de ce reportage dans le numéro d’été 2020.

Natalie Lacombe est coauteure du livre Le guide d’entrainement et de nutrition, publié par KMag.